Le cri d’alarme de Jean-Luc Mélenchon contre le marché transatlantique

Le député au Parlement européen appelle à la mobilisation contre le projet de marché transatlantique entre l’Union européenne et les États-Unis prévu pour 2015. Il dénonce « la double logique atlantiste et libre-échangiste de cet accord qu’ils voudraient signer dans le dos des peuples ».

Patrick Le Hyaric, député européen du Front de Gauche, avait déjà alerté il y a quinze jours sur le lancement annoncé par Barack Obama et le communiqué final du dernier conseil des chefs d’Etats européens concernant cette zone de libre-échange intégral « qui vise in fine à abaisser les rémunérations, les conditions de travail et les normes environnementales. Ceci signifierait à la fois l’abolition des droits de douane et aussi un ensemble de barrières réglementaires que le capital a besoin de faire sauter pour rehausser ses taux de profit ».

Jungle ultra-capitaliste

Jean-Luc Mélenchon emboite le pas de son collègue député Front de Gauche au Parlement européen et directeur de l’Humanité. Jeudi matin 28 février, sur BFMTV et RMC, le coprésident du Parti de gauche a lancé « un cri d’alarme » sur le début de la phase finale des négociations devant aboutir à cette vaste zone de libre-échange et de concurrence libre et non faussée consaré par ce commerce transatlantique. Dans un billet publié sur son blog, Jean-Luc Mélenchon expliquait déjà il y a quelques jours que les concessions demandées aux Européens sont nombreuses: « Ils exigent la levée des restrictions européennes sur l’importation d’OGM, de volaille traitée avec du chlore et de bétail nourri aux hormones de croissance, la dérèglementation en matière de protection des données personnelles pour faire plaisir aux entreprises philanthropiques Google, Facebook et Amazon, l’assouplissement des normes environnementales et sanitaires. Autrement dit, l’extension de la jungle ultra-capitaliste aux deux côtés de l’Atlantique. »

Silence en France

J.L Mélenchon déplore le silence du gouvernement français sur le sujet, alors qu’en Angleterre et en Allemagne, David Cameron et Angela Merkel « se réjouissent » déjà. Il dénonce : « Autour d’un danger d’une telle importance pour la vie sociale de notre pays, on attendrait un grand débat démocratique et médiatique. Mais l’inconscience des sociaux-libéraux et le silence complice des médias durent depuis que ce projet est né ».

L’ancien candidat Front de Gauche à la présidentielle 2012 appelle à la mobilisation contre ce projet de libéralisation du commerce entre l’Union européenne et les États-Unis. « Dans trois mois, les États-Unis d’Amérique et l’Union européenne devront avoir présenté leurs lignes de négociation respectives pour pouvoir conclure cet accord «dans les deux ans». Cet accord, qui mettra en péril les économies et continuera de détruire les systèmes de protection sociale et environnementale de nos pays, est porteur de menaces très concrètes pour les citoyens en matière de culture, d’alimentation, de santé, de travail. »

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :