Austérité : les femmes en première ligne

Elles sont aujourd’hui les premières concernées par la croissance du chômage et du sous-emploi.

Elles  sont  les  premières  touchées  par  les  emplois  précaires  et  par  le temps partiel. Ce dernier a connu une forte croissance depuis vingt ans, concernant très majoritairement les femmes (plus de 80 % des emplois à temps partiel) et dans la très grande majorité des cas, il est subi. Dans certains  secteurs  fortement  féminisés,  (le  nettoyage,  la  restauration,  la grande  distribution),  les  embauches  se  font  seulement  à  temps  partiel.

Or cette croissance organisée du sous-emploi est occultée par les  statistiques  officielles  du  chômage.  Il  demeure  largement responsable de la féminisation de la pauvreté : avoir un emploi ne protège plus de la pauvreté, quand il s’agit d’un emploi au SMIC à temps partiel. Et l’augmentation du SMIC par le gouvernement en juillet dernier a été ridicule…

Lire la suite en cliquant sur le lien suivant: 8-mars-2013-pdf1.txt

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :