MANIFESTATION LOCALE 1er MAI : DÉCLARATION DU COLLECTIF FRONT DE GAUCHE NOISY-LE-GRAND/GOURNAY-SUR-MARNE

Le 1er mai 2013 plusieures organisations syndicales, asociatives et politiques, dont les membres du Front de Gauche de Noisy-le-Grand et Gournay-sur-Marne, ont décidé de célébrer la « fête du travail » au plu près des lieux de vie, de travail ou d’étude des Noiséens et des Champesois.

Renouant ainsi avec la tradition ouvrière de la « banlieue rouge »  qui, avant la seconde guerre mondiale, organisait des cortèges dans le cités ouvrières avant de converger l’après-midi pour le grand défilé parisien, près de 120 manifestant-e-s ont traversé les quartiers du Champy à Noisy-le-Grand et du Bois de Grâce à Champs-sur-Marne.

A l’issue de la manifestation, plusieurs interventions ont été prononcées sur la dalle du Champy par Sud Santé Sociaux 93, la CNT, le NPA et le Front de Gauche.

Au nom du Front de Gauche, Patricia Bétuel a fait l’intervention ci-après :

1ER MAI PATRICIA

Aujourd’hui même proclamait solennellement François Hollande, au soir de son élection « aujourd’hui même-disait-il- responsable de l’avenir de notre pays, je mesure aussi que l’Europe nous regarde et au moment où le résultat a été proclamé, je suis sûr que dans bien des pays européens, cela a été un soulagement, un espoir, l’idée qu’enfin l’austérité ne pouvait plus être une fatalité »
6 mai 2012.

Douze mois ont passé. La déception et l’écoeurement des français sont à la mesure du formidable renoncement présidentiel en matière d’austérité.

AUSTÉRITÉ donc, COMPÉTITIVITÉ, FLEXIBILITÉ, c’est une avalanche de réformes en faveur des politiques d’austérité européennes qui favorisent les profits, enrichissent plus encore les actionnaires, enfoncent les peuples européens plus profondément dans la crise.

En France, le résultat de cette politique amorcée par Sarkozy, relayée par Hollande, est accablant : 8 millions de personnes vivent avec moins de 1000 euros par mois, soit 14% de la population. La moitié sont des retraités.
26 % des jeunes sont aujourd’hui au chômage.
3,6 millions de Français sont mal logés ou sans abris.
Un français sur cinq renonce aux soins médicaux.

Ici même, à Noisy le Grand, 2465 personnes survivent avec l’allocation du RSA. Mais combien d’autres encore sont en situation de précarité ou de pauvreté sans que cela ne se sache ?

Nous, Front de Gauche, l’affirmons avec force: il y a une alternative à l’austérité.

Nous refusons de voir l’espoir de changement social s’abîmer dans la résignation et l’écœurement pour laisser demain le pouvoir à une coalition obscène de la droite et l’extrême droite.

La domination sans partage de la finance, en face de laquelle plient des politiques qui achètent la paix sociale à coup de promesses qu’ils ne tiendront pas, sont les causes du marasme économique et sociale de ce pays.

Ce n’est pas mon voisin immigré qui est mon problème, ce n’est pas son fils français qui est mon problème contrairement à ce que dit madame Le Pen, mon problème c’est que LUI et MOI, devons aller bosser pour un salaire de misère, dans des conditions toujours plus déplorables, et à devoir serrer les dents quand on nous annonce qu’il va falloir faire encore des efforts.

Voilà mon problème.

Il est à notre portée de refuser de descendre plus bas.
Il n’y a pas de fatalité: combattre la finance, la loi du profit est un choix politique.Il est possible d’engager dès maintenant une politique qui donnent la priorité aux besoins sociaux, environnementaux et aux valeurs d’égalité.

Pour retrouver le chemin d’une croissance saine et durable, il faut libérer l’Europe des marchés financiers, il faut augmenter les salaires -pas les dividendes des actionnaires- réorienter l’argent vers l’emploi et l’investissement public, reconstruire les filières industrielles, donner plus de pouvoir aux citoyens.

Il faut, à la faveur d’une 6 ème République, que le peuple exerce le pouvoir pour de bon et non pas des dirigeants qui dépendent de l’oligarchie financière, c’est ce que nous appelons la Révolution citoyenne.

C’est pourquoi nous appelons à une grande marche citoyenne pour la 6 ème République dimanche 5 mai à Paris.

Nous, Front de gauche, invitons toutes les forces de gauche, les associations, les organisations syndicales, toutes celles et ceux qui ont voulu le changement et qui veulent tout simplement une politique DE GAUCHE, à se rassembler et marcher ensemble de la Bastille à Nation.

C’est le monde du travail qui a permis le départ de Nicolas Sarkozy, c’est lui qui peut contraindre le gouvernement à prendre le tournant salutaire de l’anti libéralisme.

Dimanche 5 mai, venez à avec vos familles, vos collègues, vos amis, avec vos aspirations, vos mots d’ordres, nous manifesterons tous ensemble contre la finance et l’austérité et pour l’Humain d’abord.

C’est au peuple de reprendre la parole et de reprendre le pouvoir et dès aujourd’hui, nous vous donnons rendez-vous cet après-midi à Paris, pour la grande manifestation du 1er mai.

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :