COMMUNIQUÉ DU FRONT DE GAUCHE DE L’AGRICULTURE

AGRICULTURE
UTILISER LES MARGES DE MANOEUVRE NATIONALES DE LA PAC POUR SOUTENIR L’AGRICULTURE PAYSANNE ET ÉCOLOGIQUE

Dans le cadre des concertations avec les organisations agricoles pour décliner au niveau national l’accord européen sur la PAC décidé en juin dernier, le gouvernement propose 4 scénarios qui apparaissent bien insuffisants, même si le 3ème permettrait une certaine redistribution des soutiens.

En juin dernier, l’accord européen sur la réforme de la PAC, avait pour but d’insérer durablement l’agriculture européenne dans des échanges internationaux complètement libéralisés. En aucun cas cet accord ne permet de redéfinir un réel projet européen au service de la souveraineté alimentaire et de la transition écologique de l’agriculture.

Le Front de Gauche s’inscrit en faveur de plusieurs leviers de la PAC mobilisables au niveau national : faire « converger » totalement les « aides directes » dites « de base » pour diminuer les inégalités de soutiens entre agriculteurs ; doter davantage les petites exploitations en utilisant à plein le paiement dit « redistributif » ; utiliser le recouplage partiel des aides directes (15% des aides) pour soutenir les secteurs en difficulté (élevage ruminant, notamment ovin, caprin et bovin allaitant ; fruits et légumes) et relancer la production de plantes riches en protéines (légumineuses) ; favoriser l’installation d’agriculteurs en les accompagnant vers des pratiques agro-écologiques avec des aides incitatives ; mettre en place un paiement vert, beaucoup plus contraignant, pour rémunérer véritablement les pratiques agricoles respectueuses de l’environnement (élevage à l’herbe, agroforesterie, cultures de légumineuses…). Dans le cadre de la politique de développement rural, il faut dégager un financement important pour les mesures agro-environnementales afin de cibler les agriculteurs qui s’engagent dans des systèmes de production agroécologiques et pour les mesures qui permettent de structurer les filières courtes et de proximité.

Les différents scénarios proposés par le gouvernement manquent d’ambitions pour refonder la PAC et atteindre les objectifs de redistribution des aides et de transition écologique. Le scénario 3 va dans le bon sens (convergence totale des aides de base d’ici 2019, paiement redistributif pour les 52 premiers hectares), mais reste insuffisant.

Le Front de Gauche appelle le gouvernement à faire preuve d’indépendance par rapport aux lobbys de l’agro-business. Le Front de Gauche continuera à se battre pour une nouvelle PAC basée sur une régulation des prix et marchés agricoles et une redistribution du soutien, au profit de l’emploi et de la transition écologique de l’agriculture.

Publicités
Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :