LE 25 MAI, ÉLECTIONS EUROPÉENNES VOTEZ FRONT DE GAUCHE POUR OUVRIR L’ESPOIR

Jamais depuis la création de l’Union européenne, une crise n’a eu autant de répercussions sur ses populations. Jamais une telle collusion d’intérêts entre le monde de la finance, la Commission et les gouvernements des vingt-huit n’a été aussi visible. Jamais, nous n’avons assisté à un tel détricotage des acquis sociaux et démocratiques des peuples. Les peuples souffrent de cette chasse aux « acquis ».

Le rejet de cette Union européenne atteint des niveaux inégalés dans tous les pays de l’Union. Pourtant, à chaque grand moment de la construction européenne, les mêmes arguments ont été utilisés. L’Acte unique, la monnaie unique, le traité de Maastricht, le traité constitutionnel européen, celui de Lisbonne ont été « vendus » en soulignant les bienfaits des politiques menées qui n’avaient pour but que le plein-emploi et l’accroissement des richesses. Le bilan est calamiteux. L’Union ne peut plus cacher l’échec de sa politique.

Les gouvernements ont depuis longtemps démissionné devant leurs responsabilités. Ils acceptent, appliquent, voire devancent les décisions de la Commission. L’élection en France de François Hollande aurait pu être, si l’on en croyait ses propos de campagne, une chance pour inverser la tendance. Il n’en a rien été.

Aujourd’hui, l’Union européenne est à un moment crucial de sa construction. Si ses bases ne sont pas refondées, si le dogme de la concurrence libre et non faussée n’est pas mis à bas, elle risque l’implosion. Il nous appartient désormais de relever le défi, de travailler ensemble à reconstruire l’Europe de fond en comble.

« Vous êtes trop faibles pour changer le cours des choses », nous dit-on parfois. Pourtant, les peuples résistent et protestent vigoureusement devant les orientations austéritaires (les cheminots ont été les premiers à participer à une eurogrève). Ils construisent de nouvelles solidarités.

Les élections européennes peuvent aider à lever une vague contre l’austérité et pour la solidarité entre les peuples. Si la composante auquel appartient le Front de gauche au sein du Parlement européen sort renforcée des élections du 25 mai, alors oui, dans chaque pays comme au sein des instances de l’Union, on sentira le souffle d’une Union européenne qui fera enfin passer l’intérêt des peuples avant celui des marchands.

Oui, avec votre vote, nous pouvons être, tous ensemble, le levain d’une autre Europe de paix, de justice, de solidarité, de progrès pour les femmes, d’une autre conception du développement humain et économique, d’une réelle prise en compte des enjeux écologiques.

 

“NOUS POUVONS PRENDRE LA BASTILLE DU NÉOLIBÉRALISME QU’EST L’EUROPE ACTUELLE”Alexis Tsipras

 

 

 

Alexis Tsipras
Président de Syriza (Grèce)
Candidat du Front de gauche et de la Gauche européenne à la présidence de la Commission européenne

Publicités
Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :