Tract FDG A5 egalite LGBTTract FDG  V A5 egalite LGBT

La prochaine Marche des fiertés de Paris aura lieu samedi 28 juin 2014. C’est l’occasion de défiler dans une ambiance festive pour demander l’égalité pour les personnes LGBT et de nouveaux droits pour toutes et tous. La marche des fiertés est une manifestation, chacun est invité-e à rejoindre le cortège et à défilé avec l’organisme de son choix.

Attention, cette année, le parcours change ! RDV à 14h au métro Luxembourg, pour se diriger vers la place de la République, via le boulevard Saint Michel, le boulevard Saint Germain, passage au pont de Sully avec la récolte de fond pour financer la marche, puis place de la Bastille et enfin place de la République.

MARCHE DES FIERTES

Publicités

21 juin : « Sortir de l’austérité, Combattre les inégalités, Réinventer la démocratie »

Le large collectif unitaire constitué à l’occasion de la marche du 12 avril n’a cessé de se réunir depuis. Des suites étaient promises, pour une résistance et des alternatives communes à l’austérité, elles arrivent, à condition que nous participions tout-es à les faire advenir. C’est pourquoi la Fondation Copernic propose de nous retrouver, toutes et tous le samedi 21 juin dans une journée de travail lors de laquelle nous déciderons comment continuer.

SAMEDI 21 JUIN

DE 9H30 À 17H

À LA BOURSE DU TRAVAIL DE PARIS

3, rue du Château d’Eau

Paris 10e – M° République

Programme de la journée :

Cette réunion du 21 juin, dans l’esprit de la manifestation du 12 avril et face à la montée confirmée de l’extrême-droite, poursuivra trois objectifs principaux :
o Travailler à l’élaboration de mesures d’urgence et de propositions alternatives aux politiques d’austérité
o Impulser un processus d’actions inscrit dans la durée, sous les formes les plus diverses (dont manifestations, luttes et actions de solidarité, votation citoyenne…) pour résister, proposer et mobiliser
o Développer dans les territoires des collectifs associant citoyen-nes, personnalités, salarié-es, chômeur-ses, retraité-es, jeunes, représentant-es et militant-es d’associations, d’organisations syndicales, de partis politiques.

9h30 : ACCUEIL

10h- 10h15 : INTRODUCTION

Trois introductions de 5mn des trois composantes syndicaliste, associative et politique.

o Retour sur le succès de la marche du 12 avril ; rappel de la dimension et du caractère inédits de la marche du 12 avril : co-construction de la marche, travail en commun entre des personnalités, des militant-es d’associations, d’organisations syndicales, de partis politiques…
o Volonté, conformément au texte d’appel à la marche, de poursuivre en s’organisant dans les territoires, en proposant des mesures d’urgence et des mesures alternatives, en se mobilisant sous des formes variées, multiples, tant au niveau national que dans les territoires, au plus près et avec les citoyen-nes et les salarié-es ;
o Les objectifs : sortir de l’austérité, combattre les inégalités, réinventer la démocratie.

10h15- 11h : INTERVENTIONS DE MILITANT-E-S DE SECTEURS EN LUTTE

Fralib, Cheminots, Coordination des hôpitaux (maternité des Lilas), Alstom, Logement, Précaires, Notre-Dame-des-Landes, Sans-papiers, Sanofi, Intermittent-es.

11h–13h : TRAVAIL EN ATELIERS

Atelier n°1 : « Salarié-es, chômeur-ses, retraité-es : sortons de la précarité »

Atelier n°2 : « Reconquérir et développer la Sécurité sociale et les droits sociaux »

Atelier n°3 : « S’attaquer à la finance (banque, finances, dettes fiscalité…) »

Atelier n°4 : « Reconquérir et refonder l’action publique de l’État et des Collectivités territoriales au service de toutes et tous »

Atelier n°5 : « Donner le pouvoir aux travailleurs, aux citoyens dans la cité, les entreprises, les services publics »

Atelier n°6 : « Promouvoir la transition écologique et un nouveau développement industriel »

Atelier n°7 : « Défendre et développer les droits, les libertés »

Atelier n°8 : « Imposer le droit à l’’emploi »

L’animation des ateliers sera basée sur la règle des trois composantes : trois représentant-es pour assurer l’introduction (10 mn), la présidence, l’animation, le compte-rendu oral et écrit.

13h–14h : PAUSE DÉJEUNER

14h : TRAVAUX EN SÉANCE PLÉNIÈRE

Présidence et animation : assurées par trois représentant-es des trois composantes

14h– 14h45 : RESTITUTION DES TRAVAUX DES ATELIERS AVEC DES PROPOSITIONS

14h45–16h : DÉBATS EN SÉANCE PLÉNIÈRE

16h–16h30 : CONCLUSIONS présentées par des représentant-es des trois composantes

ORGANISATIONS EN SOUTIEN

Formations politiques :
o Parti communiste français
o Parti de Gauche
o Ensemble
o Gauche Unitaire
o PCOF
o République et Socialisme
o NPA
o Alternative Libertaire
o Mouvement jeunes communistes

Associations :
o Acrimed
o Amicale Carmagnole-Liberté des anciens FTP-MOI
o Association pour l’emploi et la formation des chômeurs et des précaires (APEIS)
o Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (Attac)
o Association Nationale des Élus Communistes et Républicains (Anecr)
o Collectif des Associations Citoyennes
o Collectif Maternité Lilas
o Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et à la Contraception (CADAC)
o Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde (CADTM-France)
o Collectif national pour les droits des femmes (CNDF)
o Collectif 37 notre santé en danger
o Convergence nationale de défense et développement des services publics
o Coordination des hôpitaux et maternité de proximité
o Droit au Logement (DAL)
o Faire front à gauche, Amis de l’Usine (FFG – ADU)
o Fédération des associations de travailleurs et de jeunes
o Femmes Égalité
o Fondation Copernic
o Initiative pour un autre monde (IPAM)
o Mrap 93 (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples)
o Réseau éducation sans Frontière (RESF)
o Résistance sociale
o Sortir du colonialisme
o L’Union des Familles Laïques (UFAL)
o Union Nationale des Retraités et des Personnes âgées (UNRPA)

Syndicats :
o CGT Caisse des dépôts et consignations
o Ecole Emancipée FSU
o Fédération CGT de l’Agroalimentaire
o Fédération CGT Equipement Environnement
o Fédération CGT des Industries Chimiques
o Fédération CGT des Organismes sociaux
o Fédération CGT Services publics
o Fédération CGT des Ports et Docks
o Fédération des Finances CGT
o Fédération CGT des travailleurs des industries du livre, du papier et de la communication (FILPAC)
o Sections Départementales FSU 75, 77, 78, 93, 94
o Sections académiques du SNES FSU Paris, Versailles
o Sud Énergie
o Syndicat Français des Artistes Interprètes (SFA CGT)
o Syndicat national des journalistes (SNJ CGT)
o Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESUP FSU)
o Syndicat national FSU territoriaux SNUCLIAS
o Syndicat ASSO-Solidaires (Action des Salariés du Secteur Associatif)
o Syndicat national de la Météorologie – CGT
o Syndicat national FSU de la caisse des dépôts SNUP-CDC FSU
o Syndicat national FSU territoires agriculture et de la mer SNUITAM
o Syndicat national FSU personnels de l’éducation et du social SNPES PJJ
o Unef – AGE de Clermont
o Unions départementales CGT 31, 37, 51,56, 66, 75, 77, 78, 82, 91, 92, 93, 94, 95
o Union générale des Fédérations Fonctionnaires CGT
o Union régionale d’Île-de-France CGT
o Union syndicale Solidaires
o Union Locale CGT du Havre
o Union nationale des syndicats de l’Éducation nationale (UNSEN CGT)
o Union syndicale de l’Intérim USI CGT

France 3 a désinformé sur le Front de Gauche pendant les Européennes

La médiatrice de France-Télévisions reconnait une erreur sur une information donnée durant la campagne des Européennes concernant la position du Front de Gauche…. mais après l’élection !

France-Télévisions vient de reconnaitre, un peu tard, que le Grand Soir France 3 avait commis une « erreur » grossière et manifeste en affirmant à quelques jours du scrutin des Européennes (le 21/5) que le Front de Gauche était contre l’euro et qu’il voulait en sortir.

Des camarades vigilants ont bondi en entendant ces contre-vérités et ont interpellé la médiatrice pour dénoncer cette caricature de la position du FdG sur l’Europe.

Celle-ci explique que personne sur le plateau n’a démenti le journaliste; c’est exact, mais pourquoi ?
Les invités Pervenche Berès (PS), Besancenot (NPA), Philippe Juvin (UMP) et Sylvie Goulard (UDI-Modem) n’avaient aucun intérêt à démentir !

Il a fallu près de 15 jours à France Télévisions pour reconnaitre « une erreur regrettable ».

testing-televisionsDont acte. Mieux vaut tard que jamais….

Erreur ? Intox ?
Le sous-entendu de l’ « erreur » était clair: Front de Gauche = FN !

Ce débat est symptomatique de ce qui s’est passé tout au long de la (courte) campagne.
On n’invitait surtout pas le FdG, mais les « grands partis » (le NPA ?).

Et le CSA a osé décerner son brevet aux chaînes de télévisions et de radios.

Jean-François Téaldi, coordinateur Front de Gauche Médias

 

Le Front de Gauche/santé organise le 14 juin une rencontre nationale pour élaborer collectivement des alternatives politiques aux décisions gouvernementales d’austérité.

Des textes sur différents thèmes seront mis à la disposition pour cette journée.

Chacune et chacun y est le bienvenue pour échanger sur la situation, pour co-construire les réponses alternatives face aux renoncements gouvernementaux.

Le succès de cette initiative trouvera des suites lors des Estivales du Front de Gauche.

FdG Santé

%d blogueurs aiment cette page :