Mani­fes­tation à Paris (Denfert Rochereau/​Invalides) 2 août à 15h

?????????????????????????????????????????Appel du Col­lectif National pour une Paix Juste et Durable entre Pales­ti­niens et Israéliens

URGENCE PALESTINE

samedi 2 août à 15 heures

de Denfert-​​Rochereau aux Inva­lides

Halte à l’agression israélienne

Levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza

Libération de tous les prisonniers

Sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international

Soutien à la résistance du peuple palestinien

Oui à la liberté d’expression, non à la criminalisation de la solidarité

Agir Contre le Colo­nia­lisme Aujourd’hui (ACCA) – Alliance for Freedom and Dignity (AFD) – Alter­native Liber­taire (AL) – Amé­ri­cains contre la guerre (AAW) – Asso­ciation des Tra­vailleurs Magh­rébins de France (ATMF) – Asso­ciation des Tuni­siens en France (ATF) – Asso­ciation France Palestine Soli­darité (AFPS) – Asso­ciation Nationale des Elus Com­mu­nistes et Répu­bli­cains (ANECR) – Asso­ciation pour la Taxation des Tran­sac­tions finan­cières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Asso­ciation pour les Jume­lages entre les camps de réfugiés Pales­ti­niens et les villes Fran­çaises (AJPF) – Asso­ciation Répu­bli­caine des Anciens Com­bat­tants (ARAC) – Asso­ciation Uni­ver­si­taire pour le Respect du Droit Inter­na­tional en Palestine (AURDIP) – Cam­pagne Civile Inter­na­tionale pour la Pro­tection du Peuple Pales­tinien (CCIPPP) – Cedetim /​ IPAM – Col­lectif des Musulmans de France (CMF) – Col­lectif Faty Koumba – Col­lectif inter­uni­ver­si­taire pour la coopé­ration avec les Uni­ver­sités Pales­ti­niennes (CICUP) – Col­lectif Judéo-​​Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Col­lectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-​​Denis) – Comité de Vigi­lance pour une Paix Réelle au Proche-​​Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-​​Orient du 5e arrt (CJPP5) – Droit-​​Solidarité – Ensemble – Europe Eco­logie les Verts (EELV) – Fédé­ration des Tuni­siens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédé­ration Syn­dicale Uni­taire (FSU) – Gauche Uni­taire (GU) – Géné­ration Palestine – La Courneuve-​​Palestine – le Mou­vement de la Paix – les Alter­natifs – les Femmes en noir – Ligue des Droits de l’Homme (LDH) – Ligue Inter­na­tionale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section fran­çaise de la Women’s Inter­na­tional League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mou­vement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mou­vement Jeunes Com­mu­nistes de France (MJCF) – Mou­vement Poli­tique d’Emancipation popu­laire (M’PEP) – Orga­ni­sation de Femmes Egalité – Nouveau Parti Anti­ca­pi­ta­liste (NPA) – Parti Com­mu­niste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Com­mu­niste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Par­ti­ci­pation et Spi­ri­tualité Musul­manes (PSM) – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Tra­vailleurs Immigrés Tuni­siens (UTIT) – Union Juive Fran­çaise pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Étu­diants de France (UNEF) – Union syn­dicale Solidaires

Jaurès invitation

Lettre au Président de la République

Un film de 15 mn écrit collectivement par une délégation de l’Association France Palestine Solidarité du Haut-Rhin suite à un voyage en Palestine en avril 2013.

Monsieur le Président, ce que nous avons vu en Palestine, vous ne pouvez pas l’ignorer, vous devez agir !

Palestine : communiqué du Front de Gauche

FDGCe week-end, la guerre engagée par le gouvernement israélien a franchi un pallier supplémentaire dans l’horreur. Il faut en finir avec cet engrenage meurtrier, ce qui suppose un arrêt immédiat des bombardements et le retrait des troupes israéliennes déployées dans Gaza.

Plus largement, il est grand temps de mettre un terme au blocus qui asphyxie Gaza depuis 7 ans, de libérer les prisonniers palestiniens, d’en finir avec la colonisation et de démanteler les colonies existantes en territoires occupés.

Israël doit enfin se conformer au droit international dans le cadre des résolutions des Nations Unies. Une paix juste et durable suppose l’existence de deux états dont un état palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale.

Dès aujourd’hui, la France devrait œuvrer à sanctionner durement le gouvernement Israélien en commençant par mettre tout son poids dans la balance pour que l’Union européenne suspende son accord d’association avec Israël qui accorde des avantages économiques à ce pays.

Malheureusement, le gouvernement français n’en prend pas le chemin. Au contraire, le président de la République, son premier ministre et sa diplomatie apportent leur soutien à l’agression israélienne. C’est d’autant plus inacceptable que François Hollande s’était engagé en 2012, à agir pour favoriser la paix et la sécurité entre Israël et la Palestine, à soutenir la reconnaissance internationale de l’Etat Palestinien (engagement 59 du candidat François Hollande).

Le Front de Gauche dénonce également la décision du gouvernement Valls qui a conduit à l’interdiction de la manifestation de samedi 19 juillet à Paris au motif d’incidents intervenus le dimanche précédant dont l’origine ainsi que le rôle de la Ligue de Défense Juive donnent lieu à des versions contradictoires.

Cette interdiction constitue une atteinte intolérable au droit de manifester ; elle témoigne aussi du choix du Premier Ministre d’une stratégie de la tension qui est insupportable car potentiellement dangereuse pour le débat et la démocratie!

Dans de nombreuses régions comme dans les grandes villes européennes, les manifestations se sont déroulées avec des cortèges massifs et sans heurts. Ce qui confirme que l’interdiction de manifester et le dispositif policier et sécuritaire déployé sont à l’origine des tensions.

Le Front de Gauche participera aux prochaines manifestations prévues en solidarité avec le peuple palestinien et appelle à la poursuite de la mobilisation et à son renforcement car il y urgence !

lundi 21 juillet 2014.DSC00966

Le cœur et la raison

Deux vidéos :

La première est l’interview du chanteur rappeur Kery-James présentant la chanson « le cœur et la raison » qu’il a composée suite à un voyage en Palestine. Vous y verrez notamment sa rencontre avec Fayez, un agriculteur et résistant palestinien de la région de Tulkarem (nord-ouest de la Cisjordanie), à qui Israël a confisqué une grande partie de sa terre pour y construire le mur, appelé honteusement « barrière de sécurité » et une usine chimique qui pollue son exploitation et son village.

On pourrait penser que cette interview date de quelques heures, alors qu’elle a été réalisée en … 2009.

La deuxième vidéo est l’intégrale de cette magnifique chanson qui relate le calvaire des palestiniens, inacceptable sur le plan politique, moral et éthique.

A écouter, faire partager… Agir pour que ce peuple, privé de sa terre et de ses droits – et qui montre une remarquable obstination à ne pas disparaître – puisse vivre enfin en paix, dans un État souverain fait de justice et de liberté. La situation en Palestine, au-delà du Moyen-Orient, est une question mondiale qui touche aux valeurs universelles des droits de l’Homme.

Manifestation mercredi 23 juillet à 18h30 de DENFERT-ROCHEREAU à INVALIDES

Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestiniens

gaza_2Le bom­bar­dement intensif de Gaza depuis 13 jours, avec plus de 3 000 raids aériens, a causé la mort de plus de 350 Pales­ti­niens, blessé plus de 2 500 autres et détruit des cen­taines d’habitations. Le bilan s’alourdit à chaque heure avec le début de l’offensive ter­restre qui a com­mencé jeudi 17 juillet. Même le domicile du Chef de l’antenne consu­laire fran­çaise à Gaza a été bombardé.

Une nouvelle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au prétexte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gouvernement palestinien d’entente nationale, condition pourtant nécessaire à tout progrès vers une paix juste. Devant cette situation dramatique, les gouvernements occidentaux se cantonnent une nouvelle fois à « dénoncer l’engrenage de la violence » sans désigner le responsable de cette nouvelle tragédie, et appelant seulement le gouvernement israélien à la « retenue ». Le président François Hollande est même allé jusqu’à cautionner l’agression d’Israël contre la population de Gaza en déclarant, lors de son entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahou le 9 juillet dernier, « qu’il appartenait au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger la population face aux menaces ».

L’Union européenne disposerait d’un moyen simple : la suspension de l’accord d’association avec Israël qui accorde des avantages économiques à ce pays. Cet accord est conditionné par le respect des droits humains, ce qui n’est pas le cas avec la colonisation et l’existence du mur qui sont illégaux selon le droit international.

Pour dénoncer cette passivité coupable de nos gouvernants, et obtenir des actions concrètes de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité, le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens* appelle tous les militants à manifester

mercredi 23 juillet à 18h30 de

DENFERT-ROCHEREAU à INVALIDES

Pour l’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza

Pour l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem

Pour la levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza

Pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international

Pour le soutien au peuple palestinien et au gouvernement d’entente nationale. La cause palestinienne n’a rien à voir avec l’extrême droite et n’accepte aucun soutien de leur part.

*Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – Alliance for Freedom and Dignity (AFD) – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba – Collectif inter¬universitaire pour la coop¬ration avec les Universités Palestiniennes (CICUP)- Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) Confédération Générale du Travail (CGT) – Confédération paysanne – Droit-Solidarité – Ensemble – Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Gauche Unitaire (GU) – Génération Palestine – La Courneuve-Palestine – le Mouvement de la Paix – les Alternatifs – les Femmes en noir – Ligue des Droits de l’Homme (LDH) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mou-vement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) – Organisation de Femmes Egalité – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Communiste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) – Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaires

Atteintes à la liberté d’expression !

manif GAZA

Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestiniens

En interdisant la manifestation prévue le 19 juillet à Paris en faveur des droits du peuple palestinien notre gouvernement est-il en train d’inventer une exception française pour ce qui concerne la liberté d’expression ?

On peut le craindre lorsque l’on rapproche l’exploitation qui a été faite des incidents en marge de la manifestation du 13 juillet à Paris (dont la responsabilité incombe clairement à la Ligue de Défense Juive), les déclarations gouvernementales rapportées par la presse, et les interdictions ou tentatives des autorités administratives d’interdire les rassemblements ou manifestations à Nice, à Paris ou ailleurs, qui étaient appelés en réaction à l’agression israélienne contre la population de Gaza.

Faut-il le rappeler ? Nous ne tolérons pas, nous ne tolérerons jamais, que des paroles ou des actes antisémites dénaturent nos actions pour le droit international, pour les droits nationaux du peuple palestinien, contre la politique israélienne et les crimes commis par l’État d’Israël.

La loi française condamne et réprime les propos et les actes antisémites: c’est très bien ainsi. Mais tout ce qui va au-delà de la simple application de cette loi, sous couvert de lutte contre l’antisémitisme ou contre une supposée « importation du conflit israélo-palestinien en France », comme les circulaires Alliot-Marie/Mercier qui ne sont toujours pas abrogées, ou les limitations du droit de manifestation, constituent des atteintes insupportables à la liberté d’expression. La seule expression autorisée, dans l’avenir, serait-elle celle qui est formatée par les communiqués du gouvernement israélien, de son armée, de son ambassade en France et de ses relais habituels ? Il est inadmissible de s’abriter derrière de tels arguments pour empêcher des manifestations pacifiques demandant l’application du droit international et l’arrêt de bombardements sur une population civile.

Ceux qui se prétendent pompiers en proclamant vertueusement qu’ils ne veulent pas « importer le conflit israélo-palestinien en France » ne sont-ils pas les pires incendiaires lorsqu’ils confondent sciemment la lutte contre l’antisémitisme et le soutien à la politique criminelle de l’État d’Israël, ou lorsqu’ils cèdent aux pressions de Nétanyahou dans leur prise de position ?

Le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens * demande :
– l’application pleine et entière du droit constitutionnel de manifester en France,
– une enquête impartiale et indépendante sur les incidents de la rue de la Roquette
– la dissolution de la LDJ, groupe ultra-violent d’extrême-droite, déjà interdit aux États-Unis.
– et toujours l’abrogation des scandaleuses circulaires Alliot-Marie / Mercier.

 * Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – Alliance for Freedom and Dignity (AFD) – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba – Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) – Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Ensemble – Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Gauche Unitaire (GU) – Génération Palestine – La Courneuve-Palestine – le Mouvement de la Paix – les Alternatifs – les Femmes en noir – Ligue des Droits de l’Homme (LDH) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) – Organisation de Femmes Egalité – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Communiste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) – Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaires

Samedi, 19 Juillet, 2014

Députés Front de Gauche: Stop au bombardement de Gaza !

imagesCommuniqué des députés du Front de Gauche

L’opération militaire israélienne « barrière de protection » relève de la logique inique de la punition collective. Alors que le bilan macabre de cette opération approche le seuil des deux cents morts côté palestinien, l’armée israélienne vient d’ordonner à 100 000 habitants de Gaza d’évacuer leur propre domicile. C’est le scénario du pire qui est privilégié. Face à l’enfer vécu par les Palestiniens de Gaza, la gauche française est encore sous le choc des déclarations du président François Hollande qui, dans un communiqué qui fera date, « a exprimé la solidarité de la France face aux tirs de roquette en provenance de Gaza », sans un seul mot pour les victimes civiles palestiniennes. Les tentatives de « rééquilibrage » du discours présidentiel n’auront pas dissipé le malaise ainsi créé.

Cette posture pro-israélienne a suscité l’indignation d’une grande partie des français, attachée aux principes d’équité et de justice dans le conflit israélo-palestinien. François Hollande doit absolument se départir de la tendance atlantiste voire néoconservatrice que prend sa politique étrangère.

La vocation de notre pays est d’être à l’initiative de solutions politique pour une paix durable, et certainement pas se retrouver à la remorque d’un gouvernement israélien, émanation d’une droite nationaliste et rétrograde dirigée par Benyamin Netanyahou, véritable figure de proue de l’échec du processus de paix. La voie de la guerre dans laquelle ce dernier et le Hamas souhaitent engager leur peuple respectif est vouée à l’échec. Il s’agit d’une impasse morbide.

Parce que nous croyons dans le principe de justice, nous appelons le gouvernement Français et l’Union européenne à prendre toutes leurs responsabilités, à condamner les agissements tant du Hamas que du gouvernement israélien, et à rompre toute coopération et accords d’association avec Israël, tant que son gouvernement persistera à violer le droit international, par des actes criminels aussi rédhibitoires que le bombardement de populations civiles, un blocus inhumain (toujours) sur Gaza et la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

Les députés Front de Gauche
Mercredi, 16 Juillet, 2014

Palestine : L’assassinat de trois jeunes colons israéliens sert de prétexte à Nétanyahou pour une nouvelle escalde de la violence !

CIMG8240QA-Palestine-01072014-v4-presse (1)Mme Fleur Pellerin

P1040909

 

FDGLe Front de gauche a réuni sa coordination plusieurs fois depuis les élections européennes pour débattre de la situation et de la relance de son activité.

Il a estimé tout d’abord que la situation grave dans laquelle se trouvait notre pays est le résultat direct d’une politique gouvernementale désastreuse, issue des orientations libérales décidées par les institutions européennes et les différents gouvernements. Elle est inappropriée pour sortir de la crise. Cette orientation suscite un rejet de plus en plus grand et diversifié dans le pays, dans le mouvement syndical et associatif comme au sein de la gauche.

C’est pourquoi le Front de gauche tient à affirmer tout d’abord, son soutien total aux luttes qui se développent avec le souci de contribuer à leur issue positive et de favoriser les dynamiques citoyennes à même d’élargir ces mouvements.

Le Front de gauche entend ensuite poursuivre et approfondir le débat qu’il a engagé dans sa coordination avec la volonté d’aboutir à une relance du Front de gauche.

Pour cela, il tiendra le samedi 6 septembre, une grande rencontre réunissant les membres du conseil national du Front de gauche, des animateurs des fronts thématiques et des militant-e-s qui contribuent depuis sa création à la dynamique du Front de gauche.

Plus largement, il entend favoriser la construction d’un vaste rassemblement de toutes celles et tous ceux qui refusent la politique du gouvernement Hollande/Valls pour ouvrir, avec notre peuple, une nouvelle perspective à gauche.

Il prendra toutes les initiatives nécessaires pour que cette perspective politique voie le jour et répondra, en ce sens, favorablement à toute demande de rencontres ou d’échanges, avec toutes celles et tous ceux qui veulent imposer une autre politique.

C’est dans cet esprit que le Fdg participe au « collectif du 12 avril » qui regroupe syndicats, associations et partis.

Toujours dans cet esprit, une rencontre du Front de gauche aura lieu également mercredi prochain avec EELV pour débattre des contenus et des initiatives qu’il serait possible de prendre en commun.

Paris le 24 juin 2014, 14H

%d blogueurs aiment cette page :