TAFTA : communiqué des députés Front de Gauche

TAFTAParis, 23 Septembre, 2014

Le secrétaire d’État au commerce extérieur Matthias Felkh a décidé d’écrire à la Commission européenne afin qu’elle lève le secret pesant sur le mandat dont elle dispose pour négocier – en notre nom ! – le traité transatlantique de libre-échange (TAFTA). Il s’agit là d’une demande que les députés du Front de Gauche n’ont cessé d’exprimer.

Une demande formalisée dans notre proposition de résolution européenne portant sur ce fameux TAFTA, dans laquelle nous soulignions déjà l’opacité proprement antidémocratique qui caractérise la manière dont sont jusqu’ici menées les négociations transatlantiques. Débattu le 22 mai dernier à l’Assemblée nationale, notre texte appelait au respect du droit à l’information et de participation des Représentants de la Nation. Toujours au nom du respect de la souveraineté des peuples, nous demandions que les citoyens aient un accès direct aux documents de travail et de négociations. Expression des exigences démocratiques élémentaires, notre proposition de résolution n’a pourtant pas été soutenue par la majorité socialiste, qui a préféré l’édulcorer en supprimant notamment notre demande de suspension immédiate des négociations en cours.

Si nous nous félicitons de l’initiative du secrétaire d’Etat et espérons qu’elle sera suivie d’effets, nous continuons néanmoins à exiger la suspension pure et simple de ces négociations transatlantiques, dont la raison d’être réside dans les seuls intérêts économiques et financiers des firmes internationales. La France n’a pas vocation à soutenir l’avènement d’un Grand marché transatlantique régi par l’idéologie du libre-échange et la doctrine de la concurrence libre et non faussée. Ce projet est fondé sur le principe de nivellement par le bas des normes sociales, sanitaires et environnementales. Il est synonyme de régression généralisée. C’est pourquoi, et dans l’intérêt des peuples européens, nous préconisons de l’abandonner définitivement.

Publicités

COMMUNIQUÉ DU FRONT DE GAUCHE THÉMATIQUE « SANTÉ – PROTECTION SOCIALE »

AN L'HUMAIN D'ABORDLe droit à l’accès aux soins et à la protection sociale se trouve particulièrement remis en cause : que ce soit les annonces sur les pensions de retraites, sur la petite enfance avec la baisse des fonds consacrés à la création de crèches, l’augmentation constante des restes à charge pour les malades et leur famille, la remise en cause de la place de la sécurité sociale avec toujours plus d’exonérations ,et tout particulièrement de l’hôpital public asphyxié par la tarification à l’activité, les restrictions budgétaires, et les attaques contre les personnels ( précarité, stagnation des salaires, remise en cause des congés, suppressions de postes).
Tout cela se retrouve dans les quelques 25 milliards d’économies sur tous les secteurs de la santé et de la sécurité sociale contenus dans le pacte de responsabilité.

Pour toutes ces raisons le Front de Gauche « santé – protection sociale » :

– s’associe et appelle à la manifestation-rassemblement devant le ministère de la santé du 23 septembre 2014 appelée par la « convergence des hôpitaux en lutte contre l’hostérité » ;

– soutient et appelle également à la manifestation appelée par les organisations syndicales de retraités pour le 30 septembre 2014 ;

– s’associe également aux initiatives prévues le 16 octobre 2014 en défense de la sécurité sociale à l’occasion du projet de loi de financement.

Paris le 17 septembre 2014

NOV INVITATION DEBAT PALESTINE NLG

Un accord de cessez-le-feu permanent a été conclu entre Israéliens et Palestiniens après 50 jours d’une guerre sanglante qui a fait 2143 morts palestiniens, 70 côté israéliens et dévasté la bande de Gaza. Dans le même temps, la Palestine occupée en Cisjordanie a connu une vague de répression et d’agressions sans relâche par l’armée d’occupation israélienne.

De nombreux noiséens ont signé durant l’été la pétition « Pour une protection internationale du peuple palestinien » initiée par une centaine de personnalités et relayée par le journal l’Humanité, laquelle exigeait l’arrêt des massacres mais aussi la levée du blocus à Gaza, la libération des prisonniers politiques (7000 encore aujourd’hui dans les geôles illégales israéliennes), des sanctions contre l’État d’Israël jusqu’au respect du droit international et des résolutions de l’ONU.

LA MOBILISATION DOIT CONTINUER POUR PARVENIR A UNE PAIX JUSTE ET DURABLE.

Plusieurs questions restent encore à discuter et à résoudre : le blocus et la démilitarisation de Gaza, le retrait des colonies implantées illégalement en Cisjordanie, les frontières et la reconnaissance de la Palestine, la libération des prisonniers politiques, le droit au retour des réfugiés et Jérusalem-Est comme capitale de la Palestine.

Afin d’évoquer avec vous les perspectives et les actions de solidarité que la communauté internationale doit mener, nous comptons sur votre présence.

2014 invi_inaug_stand_fdg

Le Front de Gauche à la Fête de l’Humanité

Alors que le pouvoir Hollande – Valls tourne le dos aux promesses de changement émises en 2012, l’heure est à la reconstruction d’une alternative à gauche qui place l’Humain d’abord au centre des choix politiques.

La Fête de l’Humanité 2014 sera le lieu privilégié de rencontres et de rassemblement de toutes celles et tous ceux qui partagent cet objectif.

Durant ces trois jours retrouvons-nous dans les différents stands du Front de Gauche :

– Stand national du Front de Gauche : avenue Toussaint Louverture
– Stand du Conseil national du Parti Communiste Français : avenue Aimé Césaire
– Stand national du Parti de Gauche : avenue Frida Kahlo
– Stand national de la Gauche Unitaire : avenue Toussaint Louverture
– Stand national d’Ensemble ! (FASE – Gauche anticapitaliste – Les Alternatifs – Communistes unitaires – Convergences & Alternative – Unitaire(s) : avenue Toussaint Louverture
– Stand national du Parti Communiste des Ouvriers de France : avenue Toussaint Louverture
– Stand national de République et Socialisme : avenue Auguste Delaune

Et pour la 3ème circonscription de Seine-Saint-Denis :

– Stand de Neuilly sur Marne : avenue Fatima Bedar
– Stand de Noisy-le-Grand/Gournay-sur-Marne/ Neuilly-Plaisance : avenue Hugo Chavez

fete-humanite-2014-affiche-mouvement-850-1215

Communiqué du Front de Gauche

FDGVoici la déclaration commune du Front de Gauche rendue publique, samedi 6 septembre, à l’issue de l’assemblée de rentrée tenue à Montreuil.

La politique suivie par le Président et le Premier ministre entraîne notre pays dans une grave crise économique, sociale, démocratique et politique. Crise économique que traduisent tous les indicateurs ; crise sociale avec un chômage qui s’enracine, la précarité et la pauvreté qui s’accroissent et les protections sociales qui sont constamment rognées ; crise démocratique avec un parlement, des élu-e-s territoriaux, des syndicalistes jamais écoutés et souvent pas consultés ; crise politique du fait de la fuite en avant néolibérale de ce pouvoir contestée au sein même de sa majorité politique. Ces crises alimentent un repli identitaire et nationaliste qui favorisent la désignation de boucs émissaires et font progresser la xénophobie et tous les racismes.

L’ensemble de celles et ceux qui avaient permis la défaite de Nicolas Sarkozy se retrouvent désemparé par cette politique loin, très loin, des valeurs traditionnelles de la gauche. Ce gouvernement se retrouve ainsi de plus en plus illégitime.

Les orientations internationales de François Hollande concourent à cette perte de repère. Il rompt avec la politique traditionnelle de la France à l’égard de la Palestine, s’engage dans des guerres sans qu’apparaisse une stratégie d’ensemble conduisant à des paix durables, se retrouve impuissant avec l’Union européenne à solutionner des conflits internes à l’Europe. Pire, son attitude à l’égard des manifestations de soutien au peuple palestinien cet été, permet de croire qu’il souscrit désormais au « choc des civilisations » cher à Mr Bush en transformant un conflit entre États en guerre de religion et en mettant à l’index les jeunes des quartiers populaires suspectés d’être antisémites.

La constitution du gouvernement Valls 2 n’a fait qu’aggraver les choses en soulignant la pratique autoritaire de ce gouvernement et la multiplication d’interventions inspirées par les exigences du MEDEF. Il expulse des ministres qui expriment leur doute sur la politique suivie, il se fait acclamer par les grands patrons, remet en cause les avancées de la loi sur le logement, poursuit la multiplication des menaces sur le code du travail et sur les 35 heures, reprend des thèmes de la droite visant à culpabiliser les citoyens comme le contrôle des chômeurs etc… etc… Cette ligne suicidaire pour le pays et pour la gauche est clairement assumée par François Hollande et Manuel Valls, mais aussi par le premier secrétaire du parti socialiste.

Ce n’est pas de coupes drastiques dans les dépenses publiques dont la France a besoin mais au contraire de plus de services publics, de protection sociale et d’investissements publics. Cette politique ne peut que mener notre pays qu’à la catastrophe. Elle ne fait qu’un gagnant : les actionnaires dont les dividendes ont augmenté de 30 % au second trimestre 2014 comparés au même trimestre de l’année précédente. Des alternatives existent à condition de répartir autrement les richesses, de partir des besoins sociaux et de la nécessité de répondre à la crise écologique.

Pour imposer sa politique, le président de la République s’appuie sur les institutions de la Ve République. Or celles-ci sont de plus en plus contestées au fur et à mesure que se révèle leur caractère antidémocratique. Une refondation démocratique avec comme perspective la VIe République s’avère comme un moyen essentiel de sortie de la crise. Il est temps de redonner la parole au peuple par un véritable partage des pouvoirs et des responsabilités du local au national. Ce sursaut démocratique doit s’enraciner dans une mobilisation sociale et politique sans précédent.

Le débat sur la politique économique et sociale du gouvernement provoque des fractures au sein même de la majorité gouvernementale. Cette situation ne peut se trancher par un coup de force gouvernemental condamnant la représentation nationale au silence à coup de 49-3 ou d’ordonnances. Tous les parlementaires de gauche qui doutent de cette orientation doivent voter contre la confiance au gouvernement de Manuel Valls.

Dans cette situation, les mobilisations sociales, les réactions citoyennes sont indispensables pour casser l’offensive du gouvernement et du Medef. Le Front de Gauche est favorable à la constitution d’un très large front de résistance pour mettre en échec la politique du gouvernement. C’est dans cet état d’esprit qu’il participe au Collectif, créé lors de la manifestation unitaire du 12 avril 2014, qui regroupe nombre d’organisations syndicales, d’associations et de partis politiques et qui constitue un premier pas vers une dynamique plus large.

Au plan politique le Front de Gauche souhaite prendre les initiatives nécessaires à la convergence de celles et ceux qui veulent contribuer à un rassemblement majoritaire permettant de porter une alternative aux choix du pouvoir actuel. Un grand débat national doit avoir lieu sur cette question dans lequel les citoyennes et les citoyens doivent être présents à égalité de responsabilité.

Dans cet esprit, le Front de Gauche vous appelle d’ores et déjà à participer aux nombreuses initiatives qui auront lieu à la fête de l’Humanité.

La fête pour « rêver et bâtir un autre monde »

FtedelHumanit2014bandeau_1L’affiche et la vignette « bon de soutien » de la Fête de l’Humanité 2014 expriment ce que sera le grand rassemblement citoyen, populaire, culturel, politique de la rentrée de septembre : un cœur humain battant, surgissant d’un monde en ébullition, trop souvent fracturé par les inégalités et les difficultés, poussé à la dé-civilisation par d’obscures forces rétrogrades, un monde en quête d’humanité.

Elle invite à faire la fête, à prendre du plaisir, à retrouver ces moments de joie, de liberté, de fraternité, indispensables à l’équilibre de chacune et chacun mais que la dureté de la vie rend de plus en plus rares.

Elle appelle au débat, à la réflexion, à la construction, à l’espoir d’un monde nouveau.

Cette année, il n’est pas vraiment approprié de parler de rentrée politique : c’est plutôt une aggravation catastrophique de la crise politique et morale qui secoue le pays, l’Europe et le monde… en attendant la prochaine crise financière !

Face à la montée des périls, la Fête de l’Humanité sera le rassemblement sans exclusive de toutes celles et ceux qui veulent une autre politique à gauche, pour s’attaquer vraiment, dans les luttes, à la dictature des marchés financiers.

Mais la Fête de l’Humanité c’est aussi une large diversité d’activités culturelles, avec de grands concerts, des expositions, un village du livre, des espaces sport, enfance, tourisme, cinéma, théâtre, des dizaines de débats sur l’actualité politique et sociale.

Pour de plus amples informations : http://fete.humanite.fr/

vignette 2014

 

%d blogueurs aiment cette page :