La lettre des élu-e-s Front de Gauche #5

LogoFDGIDF_sansEtoile-1

24 mars 2016

Édito de Céline MALAISÉ, présidente de groupe

Valérie Pécresse préside la Région depuis 100 jours et son bilan est déjà lourd pour les Francilien-ne-s.

Depuis 100 jours, elle a fait de la seule sécurité l’alpha et l’oméga de son discours sans qu’il ne soit suivi d’aucune mesure efficace.

Depuis 100 jours, elle a écrit un développement économique régional et pensé l’emploi des jeunes sous la dictée du Medef et des pouvoirs financiers.

Depuis 100 jours, elle a brisé le principe de solidarité entre les territoires et les habitants dans notre Région en supprimant la tarification sociale pour les bénéficiaires de l’AME dans les transports.

Depuis 100 jours, elle a dynamité les fondements du logement social pour tous et partout alors que 630 000 Francilien-ne-s sont demandeurs.

Et pourtant, depuis 100 jours, notre Région est restée la plus riche d’Europe tout en cessant de s’occuper des Francilien-ne-s les plus démuni-e-s. La concurrence des territoires régente désormais l’aménagement du territoire.

En définitive, depuis 100 jours, la logique du plus fort l’emporte. L’intérêt général est mis sous le tapis des intérêts particuliers. Valérie Pécresse met en musique des politiques au profit des plus riches et au détriment du plus grand nombre tout en amplifiant la politique d’austérité du gouvernement. La droite régionale rompt avec l’idée que la Région est une collectivité publique qui doit rendre service au public, à tous les Franciliens.

Depuis 100 jours, le groupe Front de Gauche est une opposition déterminée aux politiques de régression et le restera jusqu’à la fin du mandat.

Le projet de loi travail soutenu par Pécresse

Alors que, ce jeudi 17 mars, les jeunes refusant la précarité à vie étaient mobilisés, Céline MALAISÉ (élue PCF-75) a interrogé V.Pécresse sur la loi travail qui concerne près de 5 millions de salariés de notre Région. Disant vouloir mobiliser la Région pour l’emploi, Pécresse a décidé de ne pas remplacer les départs en retraite au siège de la Région et de ne pas renouveler les CDD, anticipant ainsi la loi El Khomri et faisant des précaires les 1ères victimes de sa politique d’austérité. Céline MALAISÉ a donc réaffirmé le soutien de notre groupe à ces mobilisations qui doivent aboutir à un retrait total du projet gouvernemental que Pécresse soutient en précisant qu’il ne faut pas céder à la rue.

Choc de régression et austérité !

Dans la foulée, Valérie Pécresse a engagé un « choc de simplification » qui brise l’ensemble des mécanismes de solidarité financière entre les territoires mis en place depuis 2011. En définitive, cette décision, requalifiée par Eric COQUEREL (élu PG-75) de choc de régression, amplifie les inégalités dans notre Région et privilégie les territoires les plus riches.

Quant aux orientations budgétaires présentées par la droite régionale pour 2016, elles mettent en musique l’ensemble des politiques de régression déjà à l’œuvre et annoncent celles qui vont suivre. Céline MALAISÉ, présidente de groupe (élue PCF-75), a interpellé V.Pécresse sur la nécessité de s’opposer à la baisse des dotations de l’Etat mise en œuvre par le gouvernement Valls. Cette politique d’austérité est renforcée par la droite régionale qui utilise ces moyens réduits pour ceux qui possèdent le plus et au détriment de la lutte contre les inégalités sociales et territoriales. Céline MALAISÉ a dénoncé les choix politiques de V.Pécresse qui lisent toutes les actions régionales à travers le coût financier et aucunement d’après le bénéfice social. Elle s’est en effet inquiété de la suppression de 120 millions € pour le fonctionnement qui va toucher de plein fouet le monde associatif et les collectivités territoriales les plus en difficulté.

Les « ghettos de riches » ont de beaux jours devant eux !

Dynamitage du logement social : Taylan COSKUN (élu PCF-93) a souligné le grave danger pour le logement social que représente la politique logement de la droite régionale. En mettant fin au financement du logement très social (PLAI) dans les communes qui en construisent et en dédouanant les maires des villes qui ne respectent pas la loi SRU, V.Pécresse renforce les injustices territoriales et les inégalités entre Francilien-ne-s pour l’accès à un logement digne. Elle paralyse ainsi l’accès au logement social alors qu’il y a 630 000 demandeurs, mais aussi tout le secteur du bâtiment qui est porteur de milliers d’emplois. Taylan COSKUN s’est inquiété du coup très dur porté à l’action des villes qui s’efforcent de répondre aux demandeurs de logements, les plus nombreux, dont les ressources sont largement insuffisantes pour accéder à des loyers supérieurs à ceux des PLAI. Il a souligné combien ces mesures dogmatiques de l’exécutif régional sur le logement très social stigmatisent les villes désignées comme des ghettos par la droite régionale. Il a rappelé combien le logement social est autrement plus divers loin de la caricature faite par la droite tout en rappelant notre attachement au logement social pour tous. Taylan COSKUN a enfin indiqué que, pour casser les « ghettos », il fallait d’abord s’en prendre aux ghettos de riches, ces territoires de l’entre-soi que défend la bourgeoisie et son personnel politique.

Soulignons que l’ensemble de ce dispositif dit « anti-ghettos » a été voté par le Front National qui s’est félicité que Valérie Pécresse reprenne ainsi ses propositions!

Des logements pour les femmes victimes de violences ! Clémentine AUTAIN (élue Ensemble-93) a salué l’existence du dispositif d’aide au logement des femmes victimes de violences conjugales mis en place par la précédente majorité de gauche, et a souligné la nécessité de le pérenniser. Deux amendements de notre groupe, présentés par Clémentine AUTAIN, et destinés à améliorer ce dispositif (jeunes femmes et formation des bailleurs sociaux), ont été votés à l’unanimité. Clémentine AUTAIN a également souligné, sur ces questions, la grande qualité du travail fourni par l’Observatoire régional des violences faites aux femmes et le Centre Hubertine Auclert, qui, malgré leur action indispensable, sont aujourd’hui menacées par l’exécutif régional qui veut diminuer de 30% leur budget.

N’hésitez d’ailleus pas à signer la pétition que le groupe Front de Gauche a lancé il y a une semaine et qui a déjà recueilli plus de 1500 signatures.

Des logements régionaux pour les profs ? V. Pécresse a proposé une mesure pour renforcer « l’attractivité du métier d’enseignant » en réservant pour certains enseignants une partie du contingent de logements sociaux régionaux à condition qu’ils restent cinq ans dans leurs établissements. Lamine CAMARA (élu PCF-91) a approuvé l’intention toutefois il a souligné que cette décision rompait l’égalité de traitement entre enseignants du primaire et du secondaire mais aussi entre ceux de collège et ceux de lycée et que ce dispositif ne s’adressait pas forcément aux jeunes enseignants. Il a souligné que ce n’était pas seulement le coût du loyer en IDF qui expliquait le moindre attrait pour ce métier mais surtout la perte de pouvoir d’achat et les conditions de travail dégradées.

Grand paris & territoires ruraux : L’aménagement pensé par la concurrence et non plus de la coopération des territoires

V.Pécresse a décidé de remplacer le dispositif aux maires bâtisseurs, déjà loin d’être satisfaisant, par une aide à l’aménagement de 100 quartiers écologiques et innovants, dispositif fourre-tout et flou sans référence au SDRIF (schéma directeur d’IDF) ou à la loi SRU. Ceci est extrêmement inquiétant quant à sa vision de l’aménagement et en dit long sur son absence de volonté de s’attaquer aux inégalités territoriales et sociales. Didier MIGNOT (élu PCF-93) a dénoncé la concurrence des territoires à l’opposé de la coopération que nous souhaitons. De la même façon, il a rappelé lors des débats sur le Grand Paris et la création d’une biennale de l’architecture que l’aménagement du territoire, compétence fondamentale de notre institution, ne pouvait se construire par le seul biais d’appels à projets. Cette question revient aux pouvoirs publics et à la Région en particulier qui doit jouer son rôle de stratège et de planificateur.

Par ailleurs, Valérie Pécresse parle d’une priorité pour les territoires ruraux en présentant un « pacte rural », véritable liste à la Prévert, s’apparentant plus à un tract qu’à une vision pertinente du territoire. Aux questions de Jean-Michel RUIZ (élu PCF-95) sur le développement des services publics, la défense des terres agricoles (arrêt du projet Europacity), l’amélioration des transports en particulier ferrés, les réponses de l’exécutif sont restées trop floues pour être prises au sérieux. A cela s’ajoutent des mesures dangereuses comme l’arrêt des financements au travers des taxations des parkings des commerces et des entreprises ou la généralisation de la vidéo-surveillance. Jean-Michel RUIZ a rappelé que les territoires ruraux méritent un vrai projet de développement.

La recherche sous l’ombre des intérêts privés

Sur l’Enseignement supérieur et la Recherche, Sylvie FUCHS (élue PCF-77) est intervenue concernant le renouvellement du Conseil Scientifique Régional (CSR) et au sujet du prolongement du dispositif des Domaines d’Intérêt Majeur (DIM). Sylvie Fuchs a rappelé les fondements de ces dispositifs mis en place par la majorité précédente qui visait à mettre davantage la Région à l’écoute de la communauté universitaire et scientifique, mieux répondre à ses besoins, et à ceux des étudiants. Ceci avec la préoccupation première du respect absolu de l’indépendance et de l’autonomie de la recherche, et le soutien à un service public mis à mal depuis une dizaine d’années par les politiques austéritaires des gouvernements successifs. Le risque est grand que les DIM et la composition du CSR soient modifiées au profit de l’introduction d’intérêts liés à l’industrie privée. Sylvie FUCHS a présenté deux amendements pour contrer cela et pour réclamer le respect du principe de parité femmes-hommes dans le CSR

Publicités
Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :