49-3

Paris le 10 mai 2016, 19h

L’examen par l’Assemblée nationale de la loi travail vient de prendre brusquement fin : Manuel VALLS a décidé d’utiliser l’article 49 alinéa 3 de la constitution pour engager la confiance du gouvernement sur le texte. C’est à dire qu’il sera adopté sans vote. Quel nouveau déni de démocratie, quel coup de poignard dans les valeurs de gauche.
Nous sommes actuellement en réunion avec de nombreux députés de gauche, écologistes, frondeurs afin de déposer une motion de censure de gauche d’ici demain. Elles sera déposée, c’est sur et nous allons tout mettre en œuvre pour qu’elle soit signée par 58 députés afin d’être validée.
Le vote de la motion de censure aura lieu jeudi après-midi mais l’histoire, dans tous les cas, ne s’arrêtera pas là. Le texte va partir au Sénat puis revenir à l’Assemblée. La mobilisation doit être au niveau du coup de force du gouvernement car l’objectif reste, plus que jamais, le retrait du texte. Et c’est la mobilisation populaire, des salariés, des jeunes qui peut et doit l’imposer. le CPE a été retiré alors que la loi était votée. Vous pouvez-compter sur les députés du Front de gauche pour mettre tout leur poids dans cette bataille.
Bien à vous.

Gaby Charroux, député du groupe Gauche démocrate et républicaine

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :