LA POSTE : POUR NOUS, C’EST L’HUMAIN D’ABORD !

La casse du service public postal au mépris de la volonté populaire

Lors de sa campagne électorale en 2007, Nicolas Sarkozy n’avait à aucun moment évoqué un éventuel changement de statut de La Poste. Pourtant, il ne s’est pas retenu de l’attaquer, méprisant les 2 millions de citoyens qui, lors de la votation citoyenne du 5 octobre 2009, avaient réclamé l’organisation d’un référendum sur le devenir du service public postal.

Passant outre le « NON » des français au projet de traité constitutionnel, il a fait adopter sans référendum, son dérivé, le traité de Lisbonne, qui a accéléré encore l’ouverture des services publics aux intérêts privés.

Le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy est désastreux, tant pour les postiers que pour les usagers

Après la perte du monopole de la distribution du courrier entérinée en 2006 par la commission européenne, La Poste est devenue en 2010 une société anonyme dont l’État et la Caisse des dépôts et consignations sont actionnaires. Ils attendent du rendement : des dividendes ! C’est une holding de 170 sociétés. Ses dirigeants ont besoin de beaucoup de capitaux pour investir sur les marchés qu’ils estiment porteurs, ils cherchent des financements au détriment du service public.

Pour ce faire, La Poste continue sa « modernisation » qui rime avec rentabilisation : suppression de postes, sécabilité, mécanisation du tri, vente de services auparavant gratuits, distribution revue tous les 18 mois … Ultime trouvaille du deuxième employeur de France : équiper les 100 000 facteurs de Smartphone d’ici à 2015 pour les transformer en guichets mobiles (Facteurs service plus) ! Ces multiples réorganisations détruisent l’emploi et engendrent souffrance au travail, stress, détresse chez le personnel, y compris chez les cadres.

 

TRACT LA POSTE pdf

Publicités

Le programme fiscal du Front de Gauche

Résultat du vote de l’Assemblée nationale du 21/02 sur le MES

Ainsi donc, le Mécanisme Européen de stabilité a été voté le 21 février à l’Assemblée nationale (POUR : 261 UMP/Nouveau Centre, CONTRE : 44 Front de Gauche, quelques socialistes et des non inscrits dont les Verts, ABSTENTION : 2 UMP, 130 socialistes dont Michel Pajon et 1 non inscrit).

Pour connaître le détail des votes : http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0861.asp

(suite…)

Le traité Merkozy au Parlement Européen – ce que les votes ont révélés

Un texte de Francis Wurtz qui relate la drôle d’alliance qui s’est produit le 2 février dernier au Parlement Européen entre les groupes de droite, du Parti Socialiste Européen et des Verts dans une motion unique avalisant le Traité Merkozy ! 

Noisy-le-Grand : Et la dette comment s’en sortir ?

En vidéo : Comprendre la dette publique

Apprenez en quelques minutes ce qu’est la création monétaire par le crédit, le système des réserves fractionnaires, et l’article 123 du traité de Lisbonne… sans lesquels il est impossible de comprendre l’origine des dettes publiques et privées qui ravagent l’ensemble des pays développés.

Site internet: www.mrquelquesminutes.fr/#dettepublique_video

%d blogueurs aiment cette page :