Jean-Luc Mélenchon à l’association FIT

Le 6 février 2012 Jean-Luc Mélenchon candidat du Front de Gauche s’est rendu au foyer de l’association féministe FIT à Paris près de la Bastille. Accompagné de Delphine Beauvois secrétaire nationale du PG, Il y a rencontré les jeunes femmes de ce foyer. Il y a signé un « pacte de l’égalité » entre les femmes et les hommes. Cette vidéo a été réalisée par la Télé de Gauche.

(suite…)

Publicités

Ensemble contre les violences faites aux femmes

La parole des femmes est en danger
L’année 2011 a été rude pour les femmes : disqualifiée, niée,méprisée à l’occasion d’affaires politico-judiciaires et des commentaires journalistiques, la parole des femmes est en danger. Le traitement infligé à celles qui osent briser la loi du silence en dénonçant les faits de violences dont elles sont victimes dans les coulisses du système, est honteux. Alors que les associations féministes se battent depuis des années pour la reconnaissance de ces violences, nous avons
assisté pendant des mois à un florilège de propos machistes et de déclarations dégradantes. Ces violences et ces comportements sont l’expression de la domination masculine encore et toujours à l’oeuvre dans notre société.

Les femmes, premières victimes de l’austérité
En Europe et en France, les femmes sont les premières victimes des crises et des politiques d’austérité. Il n’y a pas de fatalité : n’acceptons pas la pauvreté, la précarité et le chômage. L’autonomie des femmes est une condition de l’émancipation et de l’égalité. Face à cette régression qui s’annonce, les pouvoirs publics – l’Etat – doivent agir. La loi votée en 2010 nécessite des moyens pour son application qui ne viennent toujours pas. Trêve de paroles ! Il faut une véritable volonté politique et desmoyens à la hauteur

Avec le Front de Gauche, faisons reculer le patriarcat
Dès2012,donnons lapriorité à l’éducationet à laprévention: éducation
des jeunes, sensibilisation et information de la population, formation des professionnels sont nécessaires pour faire reculer le patriarcat. Le Front de Gauche défend la proposition d’une loi-cadre incluant les propositions élaborées par les associations dumouvement féministe.

Nous exigeons que les associations féministes conservent les missions de service public auprès des victimes, ce qui implique l’attribution de moyens financiers en fonction des besoins recensés chaque année. Il est hors de question que l’État se désengage ! Si des missions de service public sont transférées aux collectivités territoriales, le budget doit suivre !

Les propositions du Front de Gauche :
Des campagnes d’information et de sensibilisation permanentes
Une formation spécifique et obligatoire en matière de prévention pour tout-es les professionnel-les concerné-es
Le changement dans le code pénal et le code du travail de la définition du harcèlement sexuel, s’appuyant sur celle de l’Union Européenne, «comportement non désiré à connotation sexuelle»
La délivrance ou le renouvellement dans les plus brefs délais du titre de séjour pour les femmes étrangères victimes de violences conjugales.
Le statut de réfugié pour toute femme demandant l’asile parce que victime de violences sexistes, sexuelles ou lesbophobes
L’abrogation du délit de racolage et la mise enoeuvre d’une politique de pénalisation du client de la prostitution.
Une réelle politique de logements prioritaires pour les femmes en danger.
La mise en place d’un Observatoire national des violences qui étudie, impulse, évalue les politiques menées.

Rejoignez le Front de Gauche pour l’Egalité Femmes-Hommes
http://feministe.appels.frontdegauche.fr

%d blogueurs aiment cette page :