Communiqué du Front de Gauche

UN PREMIER WEEK-END DE JUIN CONTRE L’AUSTÉRITÉ, LA FINANCE ET POUR LA 6ème RÉPUBLIQUE

fdg14Après le succès de la « marche citoyenne contre l’austérité, la finance et pour la 6ème République » le 5 mai à Paris, le Front de Gauche a pris la décision de lancer plusieurs initiatives au mois de juin.

Cela commence ce premier week-end avec des initiatives populaires dans les régions et départements sur le même mot d’ordre que la marche du 5 mai. Elles sont voulues les plus rassembleuses possibles et sous des formes décidées localement : marches, rassemblement, etc…

Le succès est au rendez-vous puisque cinquante sont recensées dans l’ensemble des régions de France dont une vingtaine sous forme de marches. Les plus
importantes auront lieu à Toulouse, Amiens, Strasbourg, Nantes, Grenoble, Perpignan, Bollène…

A Paris, le Front de Gauche appelle à se mobiliser fortement pour la « marche de femmes contre l’austérité » le 9 juin prochain.

Manifestation internationale le 1er juin à Paris. Les peuples unis contre la troïka à Paris

Suite à l’initiative de citoyen-nes du Portugal, de Grèce, d’Espagne et de France, un rassemblement contre la Troïka (Commission Européenne, Fonds Monétaire International, Banque Centrale Européenne) sera organisé à Paris, samedi 1er juin, à 14h sur le parvis des droits de l’homme, esplanade du Trocadéro.fdg20Cette initiative a été lancée à Lisbonne le 26 avril dernier par des militant-es de cinq pays européens, dont le mouvement portugais « Que se lixe a Troïka » (« Que la Troïka aille se faire foutre ») qui a déjà mobilisé plus d’un million de personnes dans les rues du Portugal les 15 septembre et 2 mars derniers. Elle entre en écho avec toutes les résistances citoyennes, sociales, syndicales en cours et à venir (blockupy Francfort les 31 mai et 1er juin, Altersommet à Athènes les 7 et 8 juin…).
fdg21Partout où elle sévit déjà (Grèce, Portugal, Irlande, Chypre…), la Troïka, mise en place par les chefs d’États et de gouvernement européens, sème le chômage de masse, la misère, la pauvreté, la précarité, privatise tout ce qui peut être rentable, détruit la culture, les systèmes de santé et l’école publique. Elle condamne des hommes et des femmes chaque fois plus nombreux à l’émigration et met en concurrence pauvres et encore plus pauvres que soi.

Sous son emprise, nous sommes condamnés à la récession et plongés dans le cercle infernal de l’endettement, dont nous devenons les esclaves. Là où la Troïka ne sévit pas encore, les gouvernements anticipent des mesures d’austérité, de privatisation et de démantèlement des droits sociaux.

Parce que personne ne doit rester seul-e face à la crise, les composantes du FdG exprimeront le 1er juin, leur refus des politiques d’asservissement des peuples.1er juin 4

APRÈS LE SUCCÈS DU 5 MAI,

repliques1

http://youtu.be/0Ix9wBqhizo

INVERSER LA COURBE DES LICENCIEMENTS ÉCONOMIQUES, C’EST POSSIBLE!

AFFICHE INTERDISONS

ET CE 5 MAI LÀ…

RETOUR SUR LA MARCHE CITOYENNE DU 5 MAI

http://www.youtube.com/embed/VQh7Zl-NLEE

LE FRONT DE GAUCHE VOUS DONNE LA PAROLE

INVITATION AC DU 17 MAI 2013 pdf

Rassemblement jeudi 16 mai à 12h devant l’Assemblée nationale

5 mai 2013_20130505_0034Fort de la puissante manifestation parisienne du dimanche 5 mai 2013 « Contre l’austérité et la finance, marche citoyenne pour la VIème république », le Front de Gauche entend poursuivre la mobilisation de toutes celles et ceux qui exigent la mise en œuvre d’une politique de changement.manif 2013

Le 14 mai 2013, le Sénat débattra à nouveau du projet de loi sur l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 portant sur la « sécurisation de l’emploi ». Si le MEDEF y a beaucoup gagné, les salariés, eux, vont voir leurs conditions de vie et de travail se dégrader encore plus avec une flexibilité accrue, une accélération des licenciements et une réduction des possibilités d’agir en justice pour réparer les préjudices commis.SENAT

Le 16 mai 2013, à l’initiative des élu-e-s du Front de Gauche, l’Assemblée nationale débattra de deux de leurs propositions de loi portant sur l’amnistie sociale et sur l’interdiction des licenciements boursiers.

Derrière cette loi d’amnistie se joue aussi la condamnation de la politique sarkosyste dont la brutalité contraint nombre de salariés, de militants syndicats et associatifs à se mobiliser et à agir.Assemblée nationale

En votant cette loi les élus de gauche s’honoreront, en permettant aux salariés et à leurs représentants de peser plus efficacement sur les stratégies patronales.

tract loi licenciements pour imp-1LOI LICENCIEMENTS BOURSIERS

hda_fdg_header.jpg

SUR LES SUITES DU 5 MAI

Communiqué du Front de Gauche

bastille 5 mai

Le Front de Gauche se félicite du succès historique de la marche du 5 mai. Un an après l’élection de François Hollande, cette manifestation a confirmé d’une part le refus du peuple de gauche de la politique d’austérité menée par le gouvernement, d’autre part la possibilité de rassembler une majorité alternative appuyant une autre politique. La présence de très nombreux syndicalistes, salariés d’entreprises en lutte et le caractère populaire de la marche forment de ce point de vue un grand sujet de satisfaction. De même que celle d’Eva Joly et de nombreux élus, responsables et militants d’Europe Ecologie – Les Verts qui constitue un événement majeur. Enfin le mot d’ordre de changement de régime qu’exprime l’appel à une 6ème République a largement irrigué la marche.

bastille

La réponse du gouvernement n’a pas été à la hauteur de cette formidable aspiration. Au lieu de rassurer ceux qui ont permis la défaite de Nicolas Sarkozy il y a un an, Jean-Marc Ayrault a préféré dire une fois de plus sa sollicitude pour les chefs d’entreprise et annoncer la privatisation partielle d’entreprises publiques ! De son côté Manuel Valls joue de la provocation en minorisant outrageusement le nombre de manifestants.

pierre laurent bastille

Cette marche établit un rapport de force, ouvre de nouvelles perspectives, galvanise les énergies mais elle doit surtout être le début d’un processus. C’est pourquoi le Front de gauche, dans le même objectif d’élargissement que le 5 mai, propose d’ores et déjà d’autres rendez-vous dans les semaines à venir :

– la mobilisation aux côtés des syndicats le 16 mai en faveur de la loi d’amnistie sociale et de la loi interdisant les licenciements boursiers.

– le maximum d’initiatives populaires le premier week-end de juin sur le même mot d’ordre que la marche du 5 mai contre l’austérité, la finance et pour la 6ème République sous des formes décidées localement : marches, rassemblement, etc… dans les régions et départements

– Le soutien à la marche des femmes contre l’austérité le 9 juin

– les assises du 16 juin dont nous proposons la co-organisation à tous ceux, personnalités, associations, syndicats et forces de gauche qui partagent les objectifs d’une politique alternative à celle appliquée aujourd’hui par le gouvernement.

clémentine autain bastille

Paris le 06 mai 2013

A Montreuil comme à Noisy-le-Grand, les Rroms sont chassés !

De Noisy-le-Grand à Montreuil, la couleur politique  n’est pas la même mais les méthodes sont identiques : jeudi 2 mai,une centaine de Rroms ont été expulsés de la friche de la rue de Paris à Montreuil.

Pour en savoir plus, voir le lien suivant :
http://www.lecridupeuple.org/franck-boissier-brutalise-les-rroms-expulses-bienvenue-chez-voynet/

Vous y apprendrez qu’un militant du Front de Gauche a été molesté, plaqué au sol et gazé par la police municipale de Montreuil. Quant aux Rroms, ils sont encore en errance …

%d blogueurs aiment cette page :